Associations et Fondations

Le secteur associatif occupe, en France, une place très importante et reconnue. Il répond à des besoins fondamentaux de notre société. C’est aussi un acteur économique important qui représente plus de 3,5% du PIB Français et qui emploie près de 2 millions de salariés auxquels s’ajoutent les millions de bénévoles.

Il doit en permanence s’adapter afin de répondre aux profils et aux demandes des bénéficiaires, à la hausse des besoins de solidarité, au désir d’engagement, notamment celui des jeunes, et au cadre juridique.

La conjoncture économique et ses conséquences immédiates – baisse des subventions publiques, consolidation du secteur, professionnalisation des équipes, difficultés à recruter de nouveaux donateurs, … – viennent renforcer ce besoin d’évolution.

Afin de relever ces défis, associations et fondations doivent apporter une attention particulière à leur gouvernance, un élément essentiel de leur capacité à s’adapter et à mettre en œuvre leur projet dans le respect de leurs valeurs.

Fort de son expérience, « Associés en Gouvernance » saura s’adapter à chaque structure et l’accompagner dans la définition et la mise en œuvre de règles adaptées à leur projet et à leur organisation afin de trouver le bon équilibre entre leurs instances (Assemblée Générale, Conseil d’Administration, direction opérationnelle), la confiance et l’engagement de leurs parties prenantes.

Exemples de missions

  • diagnostic de gouvernance.
  • évaluation du fonctionnement et des pratiques du Conseil d’Administration; recommandations et restitutions adaptées.
  • conception et mise en place d’outils de gouvernance adaptées à la culture, au projet et aux valeurs de l’association ou de la fondation.
  • accompagnement du changement.
  • relations salariés – bénévoles,
  • relations entre les instances (Assemblée Générale, Conseil d’Administration, direction opérationnelle)
  • accompagnement du changement.

Sur ce thème

  • Corruption et trafic d’influence : le Conseil d’administration face à ses responsabilités

    Par Antoine de Roffignac et Olivier Manière

    Article publié par Les Echos – Le Cercle le 23 mai 2017

    Les Conseils d’administration et de surveillance doivent dès maintenant se saisir d’une question brûlante : la lutte contre la corruption et le trafic d’influence.

    La loi Sapin 2 impose aux entreprises de mettre en œuvre dès le 1er juin 2017 un plan de prévention et de détection des faits de corruption et de trafic d’influence. La loi concerne un nombre important d’entreprises : celles qui emploient au moins 500 salariés et dont le chiffre d’affaires atteint 100 millions d’euros.

    En savoir plus

  • Administrateurs salariés : contrainte ou opportunité ?

    Par Antoine de Roffignac

    Article publié par Les Echos Le Cercle le 4 novembre 2015

    Le nombre d’administrateurs salariés va être multiplié par 4 dans les deux prochaines années. Leur présence peut être une opportunité pour les Conseils d’administration.

    La loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi a largement étendu le champ d’application de la loi de 2013 en abaissant les seuils d’effectifs de 5 000 à 1 000 salariés dans les sociétés et leurs filiales dont le siège est situé sur le territoire français, et de 10 000 à 5 000 salariés dans les sociétés et leurs filiales dont le siège est fixé sur le territoire national et à l’étranger.

    En savoir plus

  • Evaluer le fonctionnement du Conseil d’administration : une démarche de progrès

    Par Antoine de Roffignac et Emmanuel du Boullay

    Les enjeux économiques, technologiques, sociaux auxquels sont confrontées les entreprises font peser sur leur Conseil d’administration ou de surveillance une exigence accrue d’efficacité. D’où l’attention particulière portée actuellement au fonctionnement des Conseils, dans les sociétés cotées bien sûr, mais aussi dans les entreprises non cotées, de toutes tailles et quelle qu’en soit la structure actionnariale ou la forme juridique.

    En savoir plus