Olivier Manière

olivier manièreAssocié

Olivier Manière a une expérience de plus de 30 ans dans un grand groupe bancaire international où il a d’abord exercé les métiers de banquier d’investissement sur les marchés de dette et les financements structurés, en Europe et en Asie, puis de banquier de grandes entreprises nord-américaines.
Il a été ensuite Directeur administratif du Groupe en charge de la gouvernance Groupe et filiales et de la documentation normative et réglementaire, ainsi que Chief Operating Officer (Directeur des Opérations) du Secrétariat général du Groupe (Directions juridique, fiscale, conformité, affaires publiques et RSE).
Olivier est diplômé d’HEC et ancien élève de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Il est membre de l’ICGN – International Corporate Governance Network et de l’AFGE –Association Française de Gouvernement d’Entreprise.

Domaines d’expertise

  • Gouvernance des établissements financiers et sociétés cotées
  • Organisation et fonctionnement des conseils d’administration ou de surveillance
  • Rôle et missions des comités d’audit et des risques
  • Rédaction des chartes, règlements intérieurs et documents de référence
  • Dialogue avec les investisseurs institutionnels et proxy advisors
  • Gouvernance de Groupe siège et filiales, France et international
  • Articulation conseil/ direction générale/ fonctions centrales

Contact

olivier.maniere@associes-gouvernance.com
+33 6 07 41 86 96

Dernière parution

  • Corruption et trafic d’influence : le Conseil d’administration face à ses responsabilités

    Par Antoine de Roffignac et Olivier Manière

    Article publié par Les Echos – Le Cercle le 23 mai 2017

    Les Conseils d’administration et de surveillance doivent dès maintenant se saisir d’une question brûlante : la lutte contre la corruption et le trafic d’influence.

    La loi Sapin 2 impose aux entreprises de mettre en œuvre dès le 1er juin 2017 un plan de prévention et de détection des faits de corruption et de trafic d’influence. La loi concerne un nombre important d’entreprises : celles qui emploient au moins 500 salariés et dont le chiffre d’affaires atteint 100 millions d’euros.

    Lire la suite

Toutes les parutions

Dernières parutions

  • Corruption et trafic d’influence : le Conseil d’administration face à ses responsabilités

    Par Antoine de Roffignac et Olivier Manière

    Article publié par Les Echos – Le Cercle le 23 mai 2017

    Les Conseils d’administration et de surveillance doivent dès maintenant se saisir d’une question brûlante : la lutte contre la corruption et le trafic d’influence.

    La loi Sapin 2 impose aux entreprises de mettre en œuvre dès le 1er juin 2017 un plan de prévention et de détection des faits de corruption et de trafic d’influence. La loi concerne un nombre important d’entreprises : celles qui emploient au moins 500 salariés et dont le chiffre d’affaires atteint 100 millions d’euros.

    Lire la suite