Coopératives et Mutuelles, source d’inspiration

Par Antoine de Roffignac

antoine.deroffignac@associes-gouvernance.com

Quitte à oublier un peu rapidement les apports passés du capitalisme financier à la croissance mondiale, la dénonciation de ses méfaits est devenu un lieu commun : perte de contrôle des états sur les groupes transnationaux, déshumanisation des grandes entreprises, prédominance des objectifs financiers, court termisme de la gestion sont quotidiennement dénoncés.

Dans ce contexte, la question de la finalité de l’entreprise, de son contrôle et plus largement de sa finalité est posée, sans que des réponses claires y soient apportées. Le sentiment d’être parvenus au bout d’un système économique sans entrevoir d’alternative réaliste ajoute au malaise ambiant.

Les Coopératives et les Mutuelles : à l’écart de la financiarisation

Pendant ce temps, sans bruit, ignorant ces débats, les Coopératives et les Mutuelles tracent leur chemin et se développent dans des secteurs aussi divers que l’agroalimentaire, la distribution et le commerce, la banque et l’assurance.

Fondées sur la mutualisation des moyens matériels, financiers, humains et sur le partage des savoir-faire, les Coopératives et les Mutuelles mettent l’individu au centre de leurs préoccupations : leur gestion est exclusivement guidée par la recherche de la satisfaction de leurs adhérents ou sociétaires.

La performance économique des Coopératives et des Mutuelles est vue comme un moyen au service de la satisfaction des adhérents ou sociétaires, non comme une fin. Propriété de ceux-ci, elles ne sont pas OPAbles. Elles peuvent développer des stratégies de long terme car leur horizon des temps est celui de leurs adhérents ou sociétaires.

Leur gouvernance, régie par le principe démocratique « un individu, une voix », l’implication des adhérents et sociétaires dans la vie de leur Coopératives et de leur Mutuelle permettent un contrôle étroit des politiques mises en œuvre comme de leurs dirigeants.

Leur développement se construit sur celui de leur base, leur donnant la solidité d’un maillage géographique étroit.

 Performance et gouvernance

Opposant le lien humain à la virtualisation de l’économie, l’ancrage territorial à la mondialisation, la durée et la stabilité aux exigences du court terme et aux aléas des changements brutaux de contrôle du capital, les Coopératives et les Mutuelles construisent leur développement sur des bases solides.

Pour autant, elles sont confrontées à la concurrence de groupes disposant de puissants moyens financiers, aux dimensions souvent internationales. Pour relever ce défi sans y « perdre leur âme », les Coopératives et les Mutuelles voient la nécessité de faire évoluer leur gouvernance.

La professionnalisation de leur gouvernance permet à leur Conseil d’Administration de gérer la complexité en conciliant :

  • la recherche quotidienne de la satisfaction de chaque adhérent ou sociétaire et le développement de stratégies d’entreprise à long terme
  • la nécessité de susciter l’adhésion du plus grand nombre et celle de prendre et d’imposer des décisions fortes et courageuses
  • la proximité avec les sujets opérationnels et la délégation dans un climat de confiance réciproque de certains pouvoirs à des équipes salariées qui apportent leurs compétences managériales et techniques.

Malgré un environnement économique difficile, des Coopératives et des Mutuelles continuent de se développer, de gagner des parts de marché, d’occuper des positions de leader, d’aller au-delà de nos frontières.

Ces Coopératives et ces Mutuelles démontrent ainsi leur « Genius of the And », leur capacité à atteindre des objectifs parfois contradictoires et à affronter avec succès la compétition sur des marchés ouverts, en restant pleinement fidèles à leur modèle et aux valeurs tellement actuelles qui les inspirent.

A propos d’Associés en Gouvernance

Associés en Gouvernance, société de conseil indépendante, accompagne tous les acteurs de la gouvernance des entreprises, quelles que soient leur forme juridique et leur taille. Elle les aide à renforcer l’efficacité des leurs instances d’administration et de direction. Parce qu’une bonne gouvernance est un accélérateur de performance et un gage de pérennité.

A propos d’Antoine de Roffignac

Antoine de Roffignac été membre du comité de direction Finance Europe d’un grand groupe multinational, puis directeur général et administrateur d’un groupe coopératif majeur, leader de son marché. Il exerce depuis plus de 20 ans des mandats d’administrateur. Associé de la société Associés en Gouvernance, Antoine de Roffignac est l’auteur d’articles sur la gouvernance des entreprises, notamment dans le secteur coopératif et mutualiste.